Istanbul : La cité qui relie l’Europe à l’Asie

Istanbul, anciennement connue sous le nom de Byzance puis Constantinople, est une ville unique en son genre, qui s’étend sur deux continents : l’Europe et l’Asie. Cette métropole dynamique, riche en histoire et en culture, est un carrefour crucial entre l’Orient et l’Occident depuis des millénaires.

La Mosquée Bleue, également appelée Mosquée du Sultan Ahmet
La Mosquée Bleue, également appelée Mosquée du Sultan Ahmet

Une Histoire Millénaire

Byzance et Constantinople

Fondée au 7ème siècle avant J.-C., Byzance a été rebaptisée Constantinople en 330 après J.-C. par l’empereur romain Constantin le Grand, qui en fit la nouvelle capitale de l’Empire romain. Constantinople devint rapidement un centre culturel, économique et religieux majeur, notamment grâce à sa position stratégique sur le détroit du Bosphore, qui relie la mer Noire à la mer de Marmara, et sépare l’Europe de l’Asie.

depuis le Bosphore voici une vue d'Istanbul qui s'offre à vous
depuis le Bosphore voici une vue d’Istanbul qui s’offre à vous

L’Empire Ottoman

En 1453, Constantinople fut conquise par les Ottomans sous la direction du sultan Mehmet II, également connu sous le nom de Mehmet le Conquérant. La ville fut alors rebaptisée Istanbul et devint la capitale de l’Empire ottoman. Durant cette période, Istanbul connut une croissance rapide et un développement urbain spectaculaire, devenant l’une des villes les plus influentes au monde.

Un Patrimoine Architectural Exceptionnel

La Mosquée Bleue

Face à la Sainte-Sophie se dresse la Mosquée Bleue, construite au début du 17ème siècle par le sultan Ahmet Ier. Ses six minarets et ses magnifiques céramiques bleues de l’intérieur attirent des millions de visiteurs chaque année.

La Mosquée Bleue, également appelée Mosquée du Sultan Ahmet ou Mosquée Sultanahmet, est l’une des mosquées historiques emblématiques d’Istanbul. Elle doit son nom européen aux céramiques principalement bleues qui décorent ses murs intérieurs. Sa construction s’est déroulée entre 1609 et 1616, sous le règne du sultan Ahmet Iᵉʳ.

Sainte-Sophie – Le symbole d’Istanbul

La basilique Sainte-Sophie, ou Hagia Sophia, est un monument emblématique d’Istanbul, en Turquie, qui possède une histoire riche et complexe. Construit initialement comme une basilique chrétienne byzantine en 537 sous l’empereur Justinien Ier, il a été le plus grand édifice religieux de l’Empire romain d’Orient et l’un des chefs-d’œuvre de l’architecture byzantine. La structure se distingue par son immense dôme, une innovation architecturale de l’époque, qui donne l’impression d’un espace céleste ouvert.

Après la conquête de Constantinople par les Ottomans en 1453, Hagia Sophia a été convertie en mosquée par le sultan Mehmed II. Plusieurs minarets ont été ajoutés, et des éléments islamiques tels que les mihrabs et les minbars ont été incorporés à l’intérieur, tout en préservant certains des mosaïques chrétiennes originales.

En 1935, sous le gouvernement de Mustafa Kemal Atatürk, la structure a été transformée en musée, symbolisant la laïcité et le patrimoine multiculturel de la Turquie. Cependant, en 2020, elle a de nouveau été convertie en mosquée, tout en restant accessible aux visiteurs comme musée, permettant ainsi aux gens de découvrir son histoire multicouche.

Sainte-Sophie - Le symbole d'Istanbul
La Basilique SainteSophie ou, comme l’appellent les Turcs, « Ayasofya », est le symbole d’Istanbul. Construite sous le règne de Justinien entre 532 et 537

Sainte-Sophie (Constantinople)

Sainte-Sophie (Constantinople)
Sainte-Sophie (du grec Ἁγία Σοφία, Hagía Sophía, litt. « sagesse de Dieu », « sagesse divine », nom repris en turc sous la forme Ayasofya) est une ancienne église devenue mosquée, située à Istanbul, dans l’ancienne Constantinople sur le côté ouest du Bosphore.

Hagia Sophia History and Experience Museum

Visiter le Musée de l’Histoire et de l’Expérience de la Sainte-Sophie offre une immersion dans un voyage à travers le temps et les cultures. En entrant, les visiteurs sont accueillis par l’immensité du dôme central, une prouesse architecturale impressionnante. Les mosaïques byzantines dorées représentant des scènes religieuses et des empereurs chrétiens coexistent avec les inscriptions calligraphiques islamiques, créant un contraste unique qui raconte l’histoire de la transformation religieuse et culturelle du bâtiment.

L’expérience inclut des expositions interactives et des panneaux d’information qui détaillent les différentes périodes de l’histoire de Hagia Sophia, de sa construction byzantine à sa conversion en mosquée ottomane, puis à son statut de musée moderne. Les visiteurs peuvent également admirer des artefacts archéologiques, des manuscrits anciens et des répliques des mosaïques originales.

Des guides audio et des visites guidées sont disponibles pour fournir des explications détaillées et des anecdotes historiques, permettant aux visiteurs de mieux comprendre l’importance historique et culturelle de ce monument emblématique. Des projections et des animations en 3D illustrent également les changements architecturaux et décoratifs au fil des siècles, offrant une perspective dynamique et éducative.

Hagia Sophia History and Experience Museum

Le Musée de l’Histoire et de l’Expérience de la Sainte-Sophie à Istanbul est non seulement un témoignage des prouesses architecturales et artistiques, mais aussi un symbole vivant des dynamiques historiques et culturelles qui ont façonné la région. Sa visite est une expérience enrichissante qui offre un aperçu profond du passé complexe et fascinant de ce monument mondialement célèbre

Le Palais de Topkapi

Le Palais de Topkapi, résidence des sultans ottomans pendant près de quatre siècles, est un autre trésor architectural d’Istanbul. Il abrite aujourd’hui un musée où sont exposés les trésors impériaux, des reliques sacrées et des artefacts historiques.

Arasta Bazaar, Istanbul

L’Arasta Bazaar est un marché historique situé dans le quartier de Sultanahmet à Istanbul, juste derrière la célèbre Mosquée Bleue. Ce bazar pittoresque, datant de l’époque ottomane, offre une expérience de shopping unique, mêlant histoire et culture.

Construit au XVIIe siècle pour financer l’entretien de la mosquée voisine, l’Arasta Bazaar est composé d’une longue rue bordée de boutiques. Les visiteurs peuvent y trouver une variété d’articles traditionnels, notamment des tapis tissés à la main, des céramiques colorées, des textiles, des bijoux, et des souvenirs artisanaux. L’atmosphère tranquille et les boutiques soigneusement agencées en font un lieu agréable pour une promenade détendue, loin de l’agitation des bazars plus grands comme le Grand Bazar.

En plus du shopping, le bazar abrite également le Musée des Mosaïques du Grand Palais, où les visiteurs peuvent admirer des mosaïques byzantines bien conservées datant des Ve et VIe siècles. L’Arasta Bazaar est ainsi non seulement un centre commercial, mais aussi un site historique enrichissant, offrant un aperçu de la richesse du patrimoine culturel d’Istanbul.

Arasta Bazaar, Istanbul
Arasta Bazaar … un bazar situé pas loin de la mosquée bleue, moins grand et moins important que le grand bazar

Obélisque de Théodose

L’obélisque a été sculpté à l’origine en Égypte vers 1500 av. J.-C. sous le règne du pharaon Thoutmôsis III pour célébrer ses victoires militaires. Il se trouvait à l’origine dans le temple de Karnak à Louxor. En 357 ap. J.-C., l’empereur romain Constance II a ordonné son transport à Constantinople, mais ce n’est qu’en 390 ap. J.-C., sous le règne de l’empereur Théodose Ier, qu’il a été érigé à son emplacement actuel dans l’hippodrome.

Obélisque de Théodose
L’obélisque de Théodose est le nom donné à l’obélisque égyptien de Thoutmôsis III qui orne l’hippodrome de Constantinople, aujourd’hui At Meydanı ou Sultanahmet Meydanı, à Istanbul. Il s’agit du plus vieux monument encore visible de la ville

L’Obélisque de Théodose mesure environ 25 mètres de haut, bien que la partie visible ne fasse qu’environ 19,6 mètres, le reste étant enterré sous terre. Il est fabriqué en granit rose d’Assouan et est orné de hiéroglyphes égyptiens relatant les exploits de Thoutmôsis III. Les côtés de l’obélisque sont gravés de scènes de son règne, de dieux égyptiens et de symboles religieux.

La base de l’obélisque, ajoutée par les Romains, est particulièrement intéressante. Elle est décorée de bas-reliefs en marbre représentant l’empereur Théodose Ier et sa cour assistant à l’érection de l’obélisque, ainsi que des scènes de courses de chars dans l’hippodrome. Ces sculptures offrent un aperçu précieux de la vie et de la culture à Constantinople à la fin de l’Antiquité.

L’Obélisque de Théodose est non seulement un chef-d’œuvre de l’art égyptien ancien, mais aussi un symbole de la continuité et du pouvoir impérial de l’Empire romain d’Orient. Il témoigne de la fascination des Romains pour l’Égypte et de leur capacité à transporter et réériger des monuments colossaux.

Aujourd’hui, l’obélisque reste un site touristique populaire et un point de repère majeur à Istanbul. Il attire des visiteurs du monde entier, curieux de découvrir ce lien tangible avec l’histoire ancienne de la ville et ses diverses civilisations.

En somme, l’Obélisque de Théodose est un monument emblématique qui combine l’art, l’histoire et la culture de deux grandes civilisations, l’Égypte ancienne et l’Empire romain d’Orient, faisant de lui un trésor historique inestimable.

La mosquée Hamid-i Evvel Camii

La mosquée Hamid-i Evvel Camii
La mosquée Hamid-i Evvel Camii, également connue sous le nom de la mosquée Sultan Hamid, est une mosquée historique située à Istanbul, en Turquie. Elle a été construite sous le règne du sultan Abdülhamid Ier (r. 1774-1789), dont elle tire son nom. La construction de la mosquée a débuté en 1778 et s’est achevée en 1780, en faisant un exemple représentatif de l’architecture ottomane de la fin du XVIIIe siècle.

Le Grand Bazar d’Istanbul

Le Grand Bazar d’Istanbul, situé dans le quartier de Fatih, est l’un des plus anciens et des plus grands marchés couverts au monde. Ce labyrinthe fascinant de rues couvertes et de boutiques colorées est un incontournable pour les visiteurs de la ville, offrant une expérience de shopping unique qui plonge les visiteurs dans l’ambiance vibrante et historique de l’ancienne Constantinople.

Le Grand Bazar d'Istanbul
Le Grand bazar d’Istanbul est l’un des plus grands et des plus anciens marchés du monde. Il compte 65 rues intérieures, près de 4000 boutiques et a une surface totale de 30 700 m2 . Il est l’une des principales attractions touristiques d’Istanbul et attire
entre 250 000 et 400 000 visiteurs par jour

La construction du Grand Bazar a commencé en 1455, peu après la conquête de Constantinople par les Ottomans sous le sultan Mehmed II. Conçu initialement comme un centre de commerce pour les textiles et les bijoux, il s’est rapidement étendu pour inclure une variété de marchandises, devenant le cœur commercial de la ville. Le bazar a subi plusieurs rénovations et extensions au fil des siècles, notamment après des incendies et des tremblements de terre.

Aujourd’hui, le Grand Bazar couvre une superficie de plus de 30 000 mètres carrés et comprend environ 61 rues couvertes et plus de 4 000 boutiques. On y trouve une immense variété de produits, allant des tapis et textiles traditionnels, des céramiques, des bijoux, des épices, des antiquités, des vêtements en cuir, aux souvenirs artisanaux. Chaque rue est souvent spécialisée dans un type de produit particulier, permettant aux visiteurs de comparer facilement les articles.

Se promener dans le Grand Bazar est une expérience immersive. Les visiteurs sont accueillis par un dédale de passages voûtés ornés de fresques et de décorations traditionnelles. Les échoppes regorgent de marchandises exposées de manière colorée et attirante, et les vendeurs, souvent très accueillants, invitent les passants à admirer et acheter leurs produits. La négociation fait partie intégrante de l’expérience de shopping ici, ajoutant une touche d’authenticité et de plaisir.

Outre les boutiques, le bazar abrite également des cafés traditionnels, des restaurants, et même des mosquées, offrant des endroits pour se reposer et se ressourcer au milieu de la frénésie du marché. Les visiteurs peuvent déguster un thé turc ou un café fort tout en observant l’animation autour d’eux.

Le Grand Bazar d'Istanbul

Le Grand Bazar n’est pas seulement un lieu de commerce, mais aussi un symbole vivant du riche patrimoine historique et culturel d’Istanbul. Il reflète la diversité et le dynamisme de la ville à travers les âges, depuis l’époque ottomane jusqu’à nos jours. Le bazar est un témoignage de l’habileté artisanale turque et de la tradition de l’hospitalité.

En conclusion, le Grand Bazar d’Istanbul est bien plus qu’un simple marché; c’est une expérience sensorielle et culturelle qui capture l’essence de l’histoire et du caractère unique de la ville. Pour les voyageurs, il représente une étape incontournable qui promet découverte, émerveillement et souvenirs inoubliables.

Les mille et une nuits

Les mille et une nuits
les Mille et Une Nuits rassemblent des anecdotes et récits autour d’un thème central : chaque nuit, Shéhérazade diffère l’heure … Pont du métro aérien de la Corne d’Or

La Mosquée de Soliman le Magnifique

La Mosquée Süleymaniye, située à Istanbul, en Turquie, est l’une des mosquées les plus célèbres et les plus grandes de la ville. Construite sur l’ordre du sultan Soliman le Magnifique, elle a été achevée en 1558 par le célèbre architecte ottoman Mimar Sinan. Voici quelques informations clés sur cette mosquée emblématique :

  • Commanditaire : Sultan Soliman le Magnifique, l’un des sultans les plus puissants de l’Empire ottoman.
  • Architecte : Mimar Sinan, souvent considéré comme le plus grand architecte ottoman.
  • Plan et Structure : La mosquée présente une grande coupole centrale flanquée de semi-coupoles, une caractéristique commune dans l’architecture des grandes mosquées ottomanes.
  • Dimensions : La coupole principale mesure 53 mètres de hauteur et 26,5 mètres de diamètre.
  • Minarets : La mosquée a quatre minarets, symbolisant le fait que Soliman était le quatrième sultan ottoman à régner après la conquête de Constantinople.
  • Matériaux : Construite principalement en pierre et marbre, la mosquée intègre des éléments classiques et islamiques.
La Mosquée Süleymaniye
La mosquée Süleymaniye ou mosquée de Soliman est une mosquée impériale ottomane d’Istanbul, conçue par l’architecte Sinan pour le sultan Soliman le Magnifique et construite de 1550 à 1557
  • Fonctions sociales : En plus de la salle de prière, le complexe comprend une madrasa (école religieuse), un hammam (bain public), une bibliothèque, un hôpital, une cuisine publique (imaret), et des logements pour les étudiants et le personnel.
  • Mausolée : Le complexe abrite les mausolées de Soliman le Magnifique et de son épouse Roxelana (Hürrem Sultan).

La Mosquée Süleymaniye reste un symbole puissant de l’âge d’or de l’Empire ottoman, incarnant à la fois la grandeur impériale et la foi religieuse de cette époque. Sa beauté architecturale et son importance historique continuent de captiver les visiteurs du monde entier.

Tour de Galata

La Tour de Galata, également connue sous le nom de Galata Kulesi en turc, est une tour médiévale située dans le quartier de Galata à Istanbul, en Turquie. Construite à l’origine en 1348, elle servait de tour de guet pour les colonies génoises.

Tour de Galata
La Tour de Galata est non seulement un monument historique fascinant mais aussi un excellent point de vue pour apprécier la beauté d’Istanbul. Une visite à cette tour emblématique est incontournable pour toute personne se rendant dans la ville.

Portraits de Stambouliotes 

Portraits de Stambouliotes 
Les habitants d’Istanbul sont les Stambouliotes ou les Istanbuliotes.
1/14,8 millions d'habitants d'Istanbul :)
1/14,8 millions d’habitants d’Istanbul 🙂
Les Dom
Les Dom, souvent appelés gitans, sont présents en Turquie et au Moyen-Orient depuis des milliers d’années

Pont Fatih Sultan Mehmet entre les côtés européens et asiatiques d’Istanbul Turquie

Le pont Fatih Sultan Mehmet
Le pont Fatih Sultan Mehmet, inauguré en 1988, s’étend au point le plus étroit du Bosphore, entre Hisarüstü (Europe) et Kavacık (Asie)

Istiklal Caddesi à deux pas de la place Taksim

Istiklal est sans conteste la rue la plus réputée d’Istanbul. Elle est située dans le quartier de Beyoğlu et s’étend de la place Taksim jusqu’à la tour de Galata. Connue pour son atmosphère vibrante, ses magasins, ses cafés, ses restaurants et ses bâtiments historiques, İstiklal Caddesi est un lieu incontournable pour les touristes et les habitants.

La rue est également célèbre pour son tramway historique rouge, qui ajoute un charme particulier à l’expérience de la promenade. De jour comme de nuit, İstiklal est toujours animée, avec des artistes de rue, des concerts en plein air et diverses manifestations culturelles. En plus de ses commerces modernes, on y trouve des librairies anciennes, des cinémas historiques, des galeries d’art et des églises, offrant un mélange unique de tradition et de modernité.

L’avenue Istiklal
L’avenue Istiklal, en turc İstiklâl Caddesi, littéralement « avenue de l’Indépendance », anciennement connue sous le nom de Grande Rue de Péra, est l’une des plus célèbres avenues d’Istanbul.

La Mosquée de Dolmabahçe et le Süzer Plaza depuis le Bosphore

La Mosquée de Dolmabahçe, également connue sous le nom de Bezm-i Alem Valide Sultan Mosque, a été construite entre 1852 et 1854 sous le règne du sultan Abdülmecid Ier. C’est une des dernières mosquées construites par l’Empire ottoman avant sa chute. La mosquée se distingue par son dôme élégant, ses minarets élancés et ses ornements délicats. À l’intérieur, des motifs complexes, des arabesques et de grandes fenêtres créent une atmosphère lumineuse et aérée. La mosquée est située dans le quartier de Beşiktaş, proche du Palais de Dolmabahçe, ce qui en fait un élément important du complexe impérial.

La Mosquée de Dolmabahçe et le Süzer Plaza depuis le Bosphore
Depuis  le Bosphore, la mosquée de Dolmabahçe Camii, derrière elle le Süzer plaza Ritz-Carlton,

Le Süzer Plaza, également connu sous le nom de Ritz-Carlton Istanbul, est un gratte-ciel moderne qui symbolise la Turquie contemporaine et sa croissance économique. Construit en 1999, il est l’un des bâtiments les plus hauts d’Istanbul, culminant à 34 étages. Il abrite un hôtel de luxe, des bureaux et des résidences, et est un exemple de l’architecture moderne qui transforme le skyline de la ville.

Depuis le Bosphore, le contraste entre la Mosquée de Dolmabahçe et le Süzer Plaza est frappant. La mosquée, avec son architecture traditionnelle et ses minarets, évoque le riche héritage ottoman d’Istanbul. En revanche, le Süzer Plaza, avec son design moderne, représente le dynamisme et la modernité de la ville. Ensemble, ils illustrent parfaitement le mélange unique de l’ancien et du nouveau qui caractérise Istanbul.

Les deux structures, bien que très différentes, partagent une relation symbiotique dans le paysage urbain d’Istanbul. La Mosquée de Dolmabahçe rappelle aux visiteurs l’importance historique et culturelle de la ville, tandis que le Süzer Plaza montre son évolution et son adaptation au monde moderne. Observer ces deux monuments depuis le Bosphore offre une perspective unique sur l’évolution d’Istanbul, une ville où le passé et le présent coexistent harmonieusement.

Un Carrefour Culturel et Économique

Un Mélange de Cultures

Istanbul est un véritable creuset de cultures. La ville abrite des communautés diverses, notamment turques, grecques, arméniennes, juives et bien d’autres, qui cohabitent depuis des siècles. Ce mélange se reflète dans la cuisine, la musique, l’art et les traditions locales.

Une Plaque Tournante Économique

Grâce à sa position géographique stratégique, Istanbul est un centre économique de premier plan. La ville accueille de nombreuses entreprises internationales, des foires commerciales et des congrès, ce qui en fait un hub crucial pour le commerce entre l’Europe et l’Asie.

Conclusion

Istanbul, avec son histoire riche, son patrimoine architectural impressionnant et son rôle de pont entre deux continents, continue de fasciner les voyageurs et les chercheurs. C’est une cité où le passé rencontre le présent, où l’Europe embrasse l’Asie, et où chaque coin de rue raconte une histoire ancienne. Pour ceux qui cherchent à comprendre les dynamiques entre l’Orient et l’Occident, Istanbul est sans aucun doute une destination incontournable.